Holding an Egg

Les facteurs d'infertilité

Les couples ont des enfants de plus en plus tard et le risque d’infertilité augmente avec l'âge. Mais il arrive que la fertilité soit chamboulée à cause d’autres facteurs et qu’elle baisse davantage que la moyenne.

Pour un couple sur 10 qui consultent pour infertilité, la cause reste inconnue. Pour 30% des autres, elle vient de la femme, pour 25% elle vient de l’homme et pour 35 % elle provient des deux. 

 

Il faut savoir que, dans tous les cas, la durée normale de tentatives avant grossesse est de 6 mois. Par contre après plus de 2 ans de tentatives régulières de relations sexuelles en période féconde sans contraception, un diagnostic d’infertilité peut être posé.

choice_HD_lunettes.png

Si c’est votre cas, pas de panique, un couple sur 7 rencontre des difficultés à avoir un enfant. Consultez votre médecin pour obtenir plus d'informations.

Voici quelques facteurs de risques. Il faut garder en tête qu’ils peuvent influer sur le délai de conception mais pas nécessairement l’empêcher. On parle bien ici d’infertilité, soit de potentialité d’avoir un enfant, et non de stérilité, qui désigne un fait prouvé d’inaptitude à concevoir.

Elles en parlent : vécu et ressenti

Podcast réalisé par Lucile Marthe

Passer par une AMP, c'est différent ?
00:00 / 01:30

Oui. Mais pour Agnès, le chemin importe peu - ce qui compte c'est les tas de câlins à la fin :)

Etre infertile, ça signifie quoi pour toi ?
00:00 / 01:10

Lola imagine son monde plein d'enfants... Sans laisser sa fertilité le déterminer.

-L'épisode complet de Lola est disponible ici ! celui d'Agnès arrive tout bientôt.

Inscrivez-vous à la NL en bas de page pour être tenu.e informé.e de la sortie du podcast.

Les facteurs principaux d'infertilité chez la femme

Le syndrome des ovaires polykystiques, ou SOPK

Combien de femmes sont touchées ? On estime que 5% à 10% des femmes en souffrent, et que 20% ont une tendance du syndrome.

Qu’est-ce que c’est ? Un dérèglement hormonal d’origine ovarienne ou lié à l’hypophyse, une glande du cerveau. Il provoque des pics de testostérone, l’hormone responsable des caractères sexuels mâles. 


Ses symptômes ? Des règles irrégulières ou inexistantes, la prise de poids rapide, l’hyperpilosité, l’acné, les cheveux fins, l’absence d’ovulation.

Traitement ? Une fois dépisté, les symptômes du SOPK peuvent être traités, et un suivi régulier allié à l'adaptation de son mode de vie peuvent limiter les risques d'infertilité et d'aggravation en maladie cardiovasculaire.

choice_HD_visagelogo.png

Pour une information plus détaillée sur le SOPK, le site d'information de l'Inserm est une ressource fiable et complète.

Les dérèglements de la thyroïde : hypothyroïdie et hyperthyroïdie

Combien de femmes sont touchées ? L'hyperthyroïdie touche 2% des femmes. L'hypothyroïdie 2% à 4% des femmes en âge de concevoir.


Qu’est-ce que c’est ? Deux affections qui impactent la régulation de nos hormones de la thyroïde.

 

Ses symptômes et conséquences ? L'hypothyroïdie peut provoquer prise de poids et fatigue. L'hyperthyroïdie peut provoquer insomnie, perte de poids, et des troubles cardiaques. Sans accompagnement et prise d’hormones de synthèse pour les réguler, elles peuvent provoquer des troubles de l’ovulation et des risques de fausses couches.

Traitement ? Une fois dépistée et avec une prise en charge suffisamment tôt, elles peuvent être soignées et leurs symptômes régresser complètement.

L’endométriose

Combien de femmes sont touchées ? 10% des femmes dans le monde. Dans 30% à 40% des cas elle peut causer l’infertilité.


Qu’est-ce que c’est exactement ? Une localisation anormale de la muqueuse utérine. Dans 40% des cas d’endométriose, les cellules de l’endomètre s’infiltrent dans le muscle utérin, ce qu'on appelle l’adénomyose.

Ses symptômes ? D’intenses douleurs pendant les règles, qui résistent aux antalgiques classiques, des douleurs pendant les rapports sexuels, et/ou de forts saignements pendant les menstruations. 

choice_HD_contente.png

Pour une information plus détaillée sur l'endométriose, le site d'information de l'Inserm est une ressource fiable et complète.

L’insuffisance ovarienne prématurée

Combien de femmes sont touchées ?  2% des femmes ont leur ménopause avant 40 ans.

A noter : ce chiffre grimpe à environ 10% des femmes pour une ménopause avant 45 ans.


Qu’est ce que c’est ? Un arrêt des menstruations de plus de 4 mois avant l’âge de 40 ans. Soit une ménopause précoce, bien avant les 51 ans de moyenne nationale. Elle est en général d'origine génétique ou auto-immune.


Quelles solutions ? Le don d’ovocyte, le rajeunissement ovarien (stimulation in vitro des follicules dormants), ou la congélation de vos ovocytes si vous apprenez votre IOP suffisamment jeune.

A noter : certaines femmes peuvent tout de même ovuler par intermittence, et dans 5% à 10% des cas, avoir un enfant naturellement.

Elles en parlent : vécu et ressenti

Podcast réalisé par Lucile Marthe

- Petit extrait en attendant la sortie de l'épisode complet du récit d'Agnès !

Comment vous en êtes vous rendu compte ?
00:00 / 01:09

Des règles irrégulières jusqu'au bilan, Agnès découvre qu'elle a une insuffisance ovarienne prématurée alors qu'elle tente de tomber enceinte.

Inscrivez-vous à la NL en bas de page pour être tenu.e informé.e de la sortie du podcast.

Les autres facteurs qui influent sur la fertilité

  • L’âge. Le taux de grossesse spontanée s’amenuise au fil des années, alors que le risque de fausses couches augmente (voir l'article l'Horloge Biologique). 

  • L’obésité. L’excès de graisse diminue la fertilité à la fois chez l'homme et la femme.

  • Le tabac, l’alcool. Le délai moyen avant de tomber enceinte double chez les fumeuses.

  • Des raisons psychologiques liées à chaque individu ou couple, à questionner avec l’aide de psychothérapeutes.

  • L’environnement chimique. L'influence néfaste de certains perturbateurs endocriniens est notamment à l'étude mais encore difficile à démontrer en raison de la multiplicité des causes possibles dans un même environnement.

  • Les antécédents dans la famille. Par exemple si votre mère a eu une ménopause anormalement précoce ou des fausses couches répétées.

  • La fréquence de maladies urogénitales ou sexuellement transmissibles non traitées. L'infection chlamydia peut parfois causer une obstruction des trompes.

  • Les traitements médicaux comme la radiothérapie ou la chimiothérapie en cas de cancer. Chez les hommes comme chez les femmes, la congélation des ovocytes ou du sperme est possible dans ce cas. 

  • La prise de stéroïdes ou d’antidépresseurs sur le long terme.

Un article de Marie Brière de la Hosseraye

Simpson JL, Rajkovic A. Ovarian differentiation and gonadal failure. Am J Med Genet 1999;89:186-200. 


 

Treloar SA, Do KA, Martin NG. Genetic influences on the age at menopause. Lancet 
1998;352:1084-5. 


 

Forges T, Monnier-Barbarino P, Leheup B, Jouvet P. Pathophysiology of impaired ovarian function in galactosemia. Hum Reprod Update 2006;12:573-84.

choice_HD_livre.png
choice_HD_rire.png
choice_HD_choquée.png
choice_HD_lunettes.png

Sources

S. Christin-Maitre, M. Pasquier, B. Donadille, P. Bouchard. L’insuffisance ovarienne prématurée, Annales d'Endocrinologie,Volume 67, Issue 6, 2006, Pages 557-566.

 

Letur H, Martin-Pont B, Fenichel P, GEDO. Spontaneous pregnancy and premature menopause. Gynecol Obstet Fertil 2004;32:748-55.

 

Eskenazi B, Wyrobek AJ, Sloter E, Kidd SA, Moore L, Young S, Moore D. "The association of age and semen quality in healthy men." Hum Reproduction. 2003 Feb;18

 

Durif-Varembont, Jean-Pierre, et Ouriel Rosenblum. « Extension de l’amp, questions éthiques et cliniques pour notre temps. Trois points de vue », Dialogue, vol. 219, no. 1, 2018, pp. 91-110.

 

Beaudufe-Hamelin, Léa. “Bénédicte Souffre d’infertilité Inexpliquée : ‘J’ai Suivi Treize Traitements En Cinq Ans.’” Europe 1, 26 Aug. 2020, www.europe1.fr/societe/benedicte-souffre-dinfertilite-inexpliquee-jai-suivi-treize-traitements-en-cinq-ans-3987568.

Holding an Egg