Mellow_Yellow_Top_Table-498.jpg

Le processus médical pas à pas

Introduction - Le processus médical pas à pas
Etape 1/3 - Le bilan échographique et hormonal

Durée : 2 à 5 semaines

Etape 2/3 : Le traitement hormonal

Durée : 15 à 20 jours

Etape 3/3 - L'opération : la ponction folliculaire

Durée : 4h d'opération et quelques jours de repos

Et après ? Choix de conservation et parcours de FIV

ETAPE 1/3 : Le bilan échographique et hormonal

Une fois décidée à vous lancer, vous aurez un premier rendez-vous chez votre gynécologue. 

Il ou elle va vous poser une série de questions assez classiques. Entre autres : quand étaient vos premières règles ? Avez-vous des douleurs pendant vos règles ? Sont-elles régulières ? Quand et comment était votre dernier frottis ? Y a-t-il des problèmes d’infertilité dans la famille ? Est-ce que vous fumez, buvez ?

Oui, il faut mentionner l’éventuelle cuite hebdomadaire, courage.

choice_HD_rire.png

Ensuite, il va vous prescrire le fameux bilan : une échographie pelvienne endovaginale et une prise de sang, pour en savoir plus sur vos ovaires, vos hormones, et votre état de santé en général. 


Cette étape est souvent plus longue qu’on ne le pense, car certains des examens doivent être réalisés dans des créneaux précis du cycle menstruel, et certains exigent que l’on interrompe temporairement sa pilule par exemple.

Les explications du spécialiste

Pr. Michael Grynberg, Gynécologue Obstétricien, directeur du département de préservation de la fertilité et de la médecine reproductive à l'Hôpital Antoine Béclère.

Step 1. Le bilan hormonal

Pour vérifier votre état de santé général, et doser les hormones liées à la fertilité, s'ajoutent à cette échographie pelvienne une batterie d’analyses à réaliser en laboratoire.

Ces analyses varient selon la clinique, selon votre gynécologue, et selon ce que vous avez déjà fait comme analyses auparavant.

Il y a cependant un socle de base qui revient la plupart du temps : dosage des hormones directement liées à la fertilité (AMH, LH, FSH, TSH, œstradiol, progestérone), dépistage de MST sous forme de prélèvement sanguin (VIH, hépatites) ou vaginal (chlamydia), et glycémie.

Pour aller plus loin :

- Voir l'article Les Hormones de la Fertilité

- Voir l'article Bilan de Fertilité

choice_HD_visagelogo.png

Le dosage des hormones liées à la fertilité, notamment l’AMH, va permettre de mesurer votre réserve ovarienne, et ainsi de prévoir avec précision le nombre de ponctions nécessaires ainsi que le dosage de votre traitement hormonal. 

 

A noter :

Les examens FSH, LH, œstradiol et progestérone doivent être réalisés entre le 2e et le 4e jour du cycle menstruel. 

Avant de pouvoir doser l'œstradiol et la progestérone, il faut interrompre la prise de sa contraception hormonale s'il y a lieu pendant quelques semaines, pour que les dosages ne soient pas faussés par la prise d'hormones "artificielles".

Une fois tout ce bilan réalisé, si vous souhaitez poursuivre vers la conservation de vos ovocytes, l'étape suivante sera de suivre un traitement hormonal, afin de préparer vos ovaires et de les stimuler en vue de l'opération. 

Retrouvez le détail des prochaines étapes ci-dessous !

choice_HD_contente.png

Petit conseil entre femmes overbookées

 

Demandez à votre gynéco s’il est possible de faire votre bilan sanguin en amont de votre première visite, pour gagner du temps et obtenir dès la première visite une bonne partie des informations dont vous aurez besoin pour vous décider !

Step 2. L'échographie endovaginale

C'est quoi ?

L’échographie est une technique d’imagerie médicale. On passe une sonde sur la zone à observer, la sonde émet des ultrasons qui rebondissent sur les organes de cette zone et créent un écho. C’est cet écho qui permet ainsi de visualiser les contours des organes sous forme d’images. Dans le cas d’une échographie endovaginale, on observe l’intérieur de l’utérus et les ovaires.

Comment ça se passe concrètement ?

 

Cet examen est sans danger. Il n’est pas douloureux pour la plupart des femmes (Ok mais bon ce n‘est pas non plus le truc le plus agréable de la terre).

On y voit donc parfaitement l’utérus, et  il est possible d’accéder à chacun des ovaires, le droit et le gauche, vérifier leur taille, leur aspect, leur position, et compter chacun des follicules qu’ils contiennent .

La patiente s’installe sur un fauteuil gynécologique, les pieds sur les étriers, comme pour un frottis.

Ensuite, le ou la gynécologue introduit une sonde dans votre vagin, sonde recouverte d’un préservatif lubrifié avec un gel pour que cela ne soit pas douloureux. Le.la gynécologue guide cette sonde jusqu’à l’intérieur de l’utérus, puis la déplace, à droite à gauche, et peut ainsi observer les ovaires et les follicules. Les images sont transmises en directe sur un écran, visibles par le.la médecin et la patiente.

Hop, pour s’installer on enlève culotte et pantalon.

Pour que vous ne soyez pas surprise : derrière le terme pudique de « sonde » se cache un genre de petit god.

choice_HD_lunettes.png
Ovaire%20normal_edited.jpg

Salut, je suis un ovaire.

L'image est en noir et blanc et un peu flou, exactement comme l’image qu’on a en tête d’une échographie de femme enceinte.

Votre ovaire ressemble à un genre de tête d’extraterrestre plein de petits trous noirs : vos follicules. 

Attention séquence émotion : ça peut vous remuer si c’est la première fois que vous voyez vos ovaires !

Ô joie de découvrir son utérus, et ô joie de voir ce petit rond qui est votre ovaire droit ou gauche, dont vous aviez tant entendu parler mais que vous n’aviez jamais vraiment rencontré !

Votre gynéco va vous annoncer, roulement de tambour : « votre ovaire gauche a X follicules, le droit X follicules. »

Top. Et alors, à quoi ça sert de connaître ces nombres ?  

Pourquoi est-ce important de connaître ce nombre ? 

Compter vos follicules va permettre au gynéco d’en savoir plus sur votre réserve ovarienne : combien de follicules vous avez, et donc combien d’ovocytes pourraient être produits en un seul cycle.

Le nombre de follicules dépend des femmes et de l'âge (voir l'article l'Horloge Biologique).

Habituellement, on compte 8 à 10 follicules par ovaire chez une femme de 25 ans, ces follicules apparaissant entre le 1er et le 14eme jour du cycle.

Chaque follicule renferme un ovocyte.  Quand l’ovocyte atteint 17/18mm de diamètre, il est mature, et donc susceptible de maturer en ovule. 

Dans le cas de vos cycles naturels, un seul de vos follicules produit un ovocyte mature, qui lui-même pourra produire un bébé.

En revanche, dans le cas d’une conservation d’ovocytes, l’objectif est de recueillir un maximum d’ovocytes en une seule fois. Il faut pour cela qu’un maximum de follicules se développent lors d'un même cycle.

 

En effet, plus la femme a d’ovocytes congelés, plus elle a de chance, le jour où elle souhaite y avoir recours pour concevoir un enfant, que l’un des ovocytes fonctionne.

Donc, plus une femme a de follicules,  plus elle va pouvoir obtenir facilement un grand nombre d’ovocytes.

Autrement dit, si vous avez bien suivi : plus vous avez de follicules, et plus vous allez pouvoir obtenir un grand nombre d’ovocytes, et plus votre conservation d’ovocytes a de chances de bien fonctionner !

choice_HD_visagelogo.png

Admettons que la femme ait 10 follicules dans chaque ovaire. En une seule opération elle pourra donc récupérer au maximum 20 ovocytes. Si elle a peu de follicules, il faudra faire plusieurs opérations. Inconvénient : la procédure sera plus longue, et plus coûteuse.

Connaître votre nombre de follicules va vous donner des indications précieuses :

  • A quel point la procédure sera lourde ? C’est-à-dire, aurez-vous besoin de faire une seule ou plusieurs opérations de conservation afin d’avoir suffisamment d’ovocytes congelés ? Voir l'article Résultats.

 

  • Combien la procédure va-t-elle coûter ? (En fonction du nombre d’opérations nécessaires). Voir l'article Coûts.

 

  • Combien de temps tout cela va durer ? (Chaque opération de conservation impliquant de recommencer  la procédure depuis le début.)

Quelques chiffres pour vous situer :

Nombre moyen de follicules en fonction de son âge : voir graphique ci-contre.

Nombre minimum d’ovocytes conservés nécessaires pour avoir des chances de tomber enceinte : 15 à 20 ovocytes.

Nombre moyen d’ovocytes prélevés en une seule opération en fonction de l’âge :

35 ans et moins : entre 13 et 15 ovocytes prélevés.

36 à 39 ans : environ 10 ovocytes prélevés.

A 40 ans et plus : entre 3 et 7 ovocytes prélevés.

> Source : Fertility IQ – données venant d’une étude menée par NYU sur les patientes d’une clinique New Yorkaise entre 2007 et 2014.​

Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202020-1
Introduction - Le processus médical pas à pas
Etape 1/3 - Le bilan échographique et hormonal

Durée : 2 à 5 semaines

Etape 2/3 : Le traitement hormonal

Durée : 15 à 20 jours

Etape 3/3 - L'opération : la ponction folliculaire

Durée : 4h d'opération et quelques jours de repos

Et après ? Choix de conservation et parcours de FIV
Mellow_Yellow_Top_Table-498.jpg