Lemons

Conserver ses ovocytes,

combien ça coûte vraiment ?

Work in progress...

Vous allez le voir, les coûts dépendent de nombreuses variables.

On est en train de travailler sur un outils de simulation personnalisée des coûts. 

 

L'outils vous intéresse ?

Laissez-nous votre email pour être informé.e de sa disponibilité ! 

Merci !

La congélation des ovocytes est une procédure à coûts variables.
Les coûts dépendent de l'âge à laquelle elle est effectuée, de la situation de santé de la femme concernée, et de la clinique dans laquelle elle est réalisée. Dans l’ensemble, son coût est élevé.
Pour mieux comprendre l’éventail de prix dans les pays qui la pratiquent et les différents cadres de financement existant, voici un inventaire.

Combien ça coûte si on est atteinte d'une pathologie de la fertilité ?
 

En France, la facture s’élèvent à environ 2700 euros, incluant le suivi gynécologique et l’opération elle-même.

Pour les femmes faisant conserver leurs ovocytes pour raisons médicales en France, ces coûts sont pris en charge à 100% par l'assurance maladie, de même que l'éventuel coût futur de la FIV. Vive la France :)

En revanche, les coûts annuels de conservation restent à la charge de la patiente(voir l‘article sur la Prise en charge en France).

Différents coûts pour différentes étapes

L’opération en elle-même n’est qu’une étape, il faut comprendre et inclure dès le début dans les calculs les coûts de toutes les étapes nécessaires !

Le coût se découpe en 4 parties principales, dont le CCNE estime ainsi les coûts :

  • Coût du traitement hormonal : environ 1000€.

  • Coût de l’opération de conservation (inclus le suivi gynécologique) : environ 3 000€.

  • Coût du stockage des ovocytes par an : 200 à 300€ par an.

  • Coût de la procédure de FIV en cas de recours futur aux ovocytes : environ 1000€.

Voir l‘article sur le processus médical

Une idée du coût global (très) moyen

Pour les calculs qui suivent, on est parti d’un postulat : la conservation est réalisée pour raison non médicale, donc par une femme non atteinte d’une pathologie de la fertilité.

Elle est donc non éligible à faire l’opération de conservation des ovocytes en France et une partie de la procédure doit se dérouler à l’étranger.

choice_HD_pascontente.png

Si vous envisagez la procédure à l’étranger, le prix peut être  un facteur qui pèse dans la balance.

Voir l‘article sur la Législation

Le calcul théorique du Comité consultatif national d’éthique

D’après le Comité consultatif national d’éthique (CCNE), le coût moyen de la procédure de conservation des ovocytes pour une femme serait estimé à … 20 000 euros.

Une somme largement surestimée d’après nos calculs.

 

Le CCNE prend pour exemple moyen une femme qui aurait besoin de faire 3 ponctions pour prélever assez d’ovocytes, conserverait ses ovocytes pendant 15 ans, et ferait ensuite 3 tentatives de FIV afin d’y avoir recours.

Combien de tentatives sont nécessaires pour que ça fonctionne ?

Voir l‘article sur les Résultats

choice_HD_visagelogo.png

On obtient donc l’opération ci-dessous :

 

1 000 € de médicaments x 3 

+ 3 000 € de suivi gynécologique et d’opération x 3 opérations

+ 300 € de conservation annuelle x 15 ans

+ 1 000€ de FIV x 3 tentatives

Soit 3 000 + 9 000 + 4 500 + 3 000.

= coût global moyen de 19 500 €/ femme, qu’ils arrondissent à 20 000€.

 

Cependant, ce cas considéré « moyen » est plutôt adapté au coût moyen pour une femme présentant des pathologies de la fertilité.

 

En effet, il présente dans un même exemple à la fois :

-       Des difficultés à recueillir suffisamment d’ovocytes (3 ponctions nécessaires).

> Difficulté qui survient chez des femmes ayant une forte pathologie d’infertilité, ou alors si l’opération est faite alors que la femme est déjà biologiquement « âgée».

-       Une durée très longue de conservation (15 ans).

> Sous-entend que la procédure a été réalisée assez jeune.

-       Des difficultés à faire la FIV (3 tentatives).

> L’intérêt d’utiliser des ovocytes conservés jeunes est justement que la FIV future fonctionne alors souvent du premier coup ! Si une femme a besoin de 3 tentatives de FIV, c’est que ses ovocytes sont âgés (non pertinent ici) ou qu’elle présente une autre pathologie de la fertilité.

 

 

Quelques exemples d’autres profils possibles et leurs coûts associés

 

En se basant sur les données du CCNE, on peut faire d’autres estimations.

 

- Si Françoise prélève ses ovocytes à 36 ans, a besoin de deux ponctions et utilise ses ovocytes 5 ans après avec deux tentatives de FIV… On arrive à un coût total de 13 500 euros.

 

- Si Mauricette prélève ses ovocytes à 32 ans, à besoin d’une seule ponction, et utilise ses ovocytes 10 ans après avec une tentative de FIV… On arrive à un coût total de 9 000 euros.

La moyenne du coût pour les femmes qui font conserver leurs ovocytes pour raison non médicale se situerait donc plutôt aux alentours de 11 250 euros.

En réalité, les coûts sont très variables, une moyenne n’est pas forcément révélatrice.

Soit moitié moins que l'estimation du CCNE !

choice_HD_rire.png

Vous voulez mieux comprendre les ressorts de ces variables de coût ?

Pour entrer dans le détail, on va distinguer : 1 - la partie qui peut être prise en charge en France - le traitement hormonal pré-opération avec son suivi gynécologique, et la FIV dans certains cas ; 2 - la partie qui est obligatoirement faite à l’étranger – l’opération elle-même et le stockage.

On va aussi rentrer dans le détail de la prise en charge de l'AMP en France, et du débat qui existe autour de la potentielle prise en charge de l'auto-conservation des ovocytes, si celle-ci venait à être légalisée.

Découvrez ces deux articles ci-dessous !

Introduction

Coûts moyens

Détails des coûts

Coût des médicaments, du suivi, et parfois de la FIV en France

Coût de la ponction et du stockage annuel à l‘étranger

Le débat

Prise en charge actuelle, et débat autour d‘une prise en charge potentielle de la conservation des ovocytes

Bulletin Académie Nationale Médecine, 2017, 201, nos 4-5-6, 549-565, séance du 13 juin 2017

https://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2017/06/549-566.pdf

https://www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2017/06/rapport-apr%C3%A9s-vote-14-juin-2017-ovocytes.pdf

 

Comité Consultatif National d’Ethique. Avis 126, 2017.

Comité consultatif national d'éthique (CCNE), avis n° 67, 27 janvier 2000

 

Assemblée nationale : Etude d’impact sur le projet de loi relatif à la bioéthique, 24 juillet 2019.

choice_HD_lunettes.png

Sources

Agence de la biomédecine : Rapport sur l’application de la loi de bioéthique, janvier 2018, p. 56-57.

 

Étude du Conseil d’État : « Révision de la loi de bioéthique : quelles options pour demain ? », 28 juin 2018, p. 150-190.

 

Comité consultatif national d'éthique (CCNE), avis n° 129 : « Contribution du Comité consultatif national d'éthique à la révision de la loi de bioéthique », septembre 2018, p.56

 

de La Rochebrochard, Élise. « 1 enfant sur 30 conçu par assistance médicale à la procréation en France », Population & Sociétés, vol. 556, no. 6, 2018, pp. 1-4.

 

de La Rochebrochard, Élise et Rozée Virgine. « Évolution de la loi de bioéthique française : éléments de discussion à partir des recherches menées sur l’AMP à l’Ined », Paris, INED, 2019, 253.

 

Commission spéciale du Sénat. Rapport sur le projet de loi relatif à la bioéthique n° 237 (2019-2020), Paris, 2020.

https://www.ccne-ethique.fr/sites/default/files/publications/ccne_avis_ndeg126_amp_version-def.pdf

 

Défenseur des droits. Avis 18-23 du 10 octobre 2018 relatif aux question de bioéthique, Paris, 2018.

https://juridique.defenseurdesdroits.fr/index.php?lvl=notice_display&id=26197&opac_view=-1

 

Conseil d’Etat

https://www.conseil-etat.fr/ressources/etudes-publications/rapports-etudes/etudes/revision-de-la-loi-de-bioethique-quelles-options-pour-demain

 

Conseil D'état . "Révision De La Loi De Bioéthique : Quelles Options Pour Demain ?". Paris 2021.

 

Greenwood EA, Pasch LA, Hastie J, Cedars MI, Huddleston HG. To freeze or not to freeze: decision regret and satisfaction following elective oocyte cryopreservation. Fertil Steril. 2018 Jun;109(6):1097-1104.e1. doi: 10.1016/j.fertnstert.2018.02.127. Epub 2018 May 25. PMID: 29807657.

 

Petropanagos, Angel et al. “Social egg freezing: risk, benefits and other considerations.” CMAJ : Canadian Medical Association journal = journal de l'Association medicale canadienne vol. 187,9 (2015): 666-669. doi:10.1503/cmaj.141605

 

Inserm. Techniques de préservation de la fertilité, 2018 "Techniques De Préservation De La Fertilité | Inserm - La Science Pour La Santé". Inserm - La Science Pour La Santé, 2018, https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/techniques-preservation-fertilite.

 

FertilyIQ,  The Costs of Egg Freezing, 2020 https://www.fertilityiq.com/egg-freezing/the-costs-of-egg-freezing#breaking-down-the-likely-costs

Lemons